Colonel (retraité) G. Rousseau, CD
Colonel Commandant
du Corps blindé royal Canadien 


Natif de Trois-Rivières, le Colonel (retraité) Georges Rousseau a porté l’uniforme des Forces canadiennes pendant 41 années. Il a joint la Milice en 1970 et a par la suite transféré à la Force régulière en 1972. À la suite de l’entraînement de base des officiers, il a été muté au 12e Régiment blindé du Canada à Valcartier, au Québec. Après avoir servi neuf années au sein de cette province, le Colonel (retraité) Rousseau a demandé un transfert au Régiment The Royal Canadian Dragoons et a été muté en Allemagne. Il a par la suite servi à deux occasions au sein du Régiment, la seconde en tant que commandant adjoint du Régiment. 

Au cours de sa carrière distinguée en tant qu’officier de l’Arme blindée, il a occupé divers postes de commandement et d’état-major tant au Canada qu’à l’étranger. Il a commandé au niveau de troupe, d’escadron (12RBC) et d’unité. De plus, il a servi en tant qu’officier des opérations du 4e Groupe-brigade mécanisé du Canada à Lahr, en Allemagne, officier supérieur des opérations pour une mission de l’ONU en Irak et Chef d’état- major du Centre d’Instruction au Combat à Gagetown, NB.

Quoique les opérations et l’entraînement aient été les points forts du Colonel (retraité) Rousseau, celui-ci possède également une expérience d’état-major considérable au niveau exécutif. Au cours de sa première mutation au sein du Quartier général de la Défense nationale, il a occupé le poste d’Analyste principal des forces terrestres au Secrétariat du Vice-chef d’état-major de la Défense. Après une courte pause pour commander l’École du Corps blindé royal canadien, il est retourné à Ottawa pour trois ans à titre de Directeur de l’Arme blindée.

Au cours des semaines précédant les attaques du 11 septembre 2011, le Colonel (retraité) Rousseau a été nommé Directeur de la Défense nucléaire, biologique et chimique. Sa dernière affectation active fut à titre d’Attaché de la Défense en France avec la responsabilité de l’Espagne et du Portugal. 


En avril 2012 le Colonel (retraité) Rousseau, assume la position de « Colonel du Régiment » du Royal Canadian Dragoons. Il occupera cette fonction honorifique jusqu’en septembre 2015. Par ordre de Son Excellence le Gouverneur-général du Canada, le Colonel (retraité) Rousseau assume les fonctions de Colonel Commandant du Corps blindé royal canadien le 3 octobre 2015.

Le Colonel (retraité) Rousseau est diplômé de l’Université d’Ottawa en Sciences politiques, du Collège d’état-major des Forces terrestres à Kingston, de la « All Arms Tactics School Warminster »au Royaume-Uni et du Collège de commandement et d’état-major des Forces canadiennes à Toronto.

Depuis sa retraite des Forces canadiennes en 2008, le Colonel (retraité) Rousseau a joint la firme CFN Consultants à Ottawa. Il est marié depuis 41 ans à Maureen Brennan, son amour de jeunesse, et ils ont trois filles, trois petites filles et trois petits-fils. 

Le colonel Cross se joint aux Forces armées canadiennes en 1986. Il obtient sa commission d’officier après avoir terminé son instruction de l’arme blindée en 1989. Il se joint ensuite au 8 th Canadian Hussars (Princess Louise’s) à Lahr, en Allemagne. Dans les années qui suivent et entre ses périodes d’emploi hors régiment, il sert comme chef de troupe de reconnaissance, capitaine de bataille d’escadron de chars et capitaine-adjudant.

En 1999, il est muté au Royal Canadian Dragoons à Petawawa, où il occupe successivement les fonctions d’officier des opérations, de commandant d’escadron de reconnaissance et, ultimement, de 53 e commandant du Régiment.

En plus de commander la compagnie ISTAR (renseignement, surveillance, acquisition d’objectifs et reconnaissance) à Kaboul, en 2003, le colonel Cross est suffisamment âgé pour avoir servi durant la guerre froide en Allemagne. Il prend également part à des déploiements opérationnels au Quartier général de la Force de stabilisation à Sarajevo et au Quartier général du Commandement régional (sud) à Kandahar.

Le colonel Cross est diplômé du Collège de commandement et d’état-major de l’Armée canadienne, du programme de commandement et d’état-major interarmées des Forces armées canadiennes et du programme d’études en leadership stratégique de niveau avancé de l’Armée américaine (Advanced Strategic Leadership Studies Program). Il possède la qualification II en éducation militaire professionnelle interarmées (États-Unis) (Joint Professional Military Education II), en plus d’un baccalauréat ès arts et sciences militaires, une maîtrise en études de la défense du Collège militaire royal du Canada, et d’une maîtrise ès arts et sciences militaires avec spécialisation en études stratégiques de l’École des études militaires avancées de l’Armée des États-Unis (School of Advanced

Il est promu à son grade actuel en décembre 2015 alors qu’il participe à un échange avec l’Armée des États-Unis à titre de responsable de séminaire à l’École des études militaires avancées. Parmi ses fonctions antérieures, mentionnons celles de conseiller militaire auprès du commandant du Commandement régional (sud) à Kandahar, de chef d’état-major du Centre d’instruction au combat, de chef d’état-major du 2 e Groupe-brigade mécanisé du Canada, de commandant du Royal Canadian Dragoons, et de chef de cabinet auprès du commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada. En juillet 2016, le colonel Cross est nommé directeur – État-major de l’Armée au Quartier général de l’Armée canadienne, et obtient les fonctions secondaires de directeur du Corps

Le colonel Cross et son épouse Connie ont deux enfants, Meghan et Hayden.

 Association du Corps blindé royal canadien (ACBRC)

Le colonel D. Cross, CD
Directeur du Corps blindé royal canadien

Nominations supérieures Du corps